Infections pulmonaires

Les infections pulmonaires ou pneumopathies reprennent bien entendu, le sens global associé aux poumons ainsi que celui associé à la grippe. Nous sommes ici aussi, dans une situation d’agression extérieure, encore plus nette car causée par un agent pathogène important (pneumocoque ou staphylocoque), comme c’est le cas dans la pneumonie.

Ces infections pulmonaires nous parlent d’un vécu d’agression, fort, percutant, dû à un « agent extérieur ». Nous sommes sans doute déstabilisés par les attaques de quelqu’un autour de nous. Ces attaques peuvent être subtiles, souterraines, non perçues, mais le ressenti d’agression existe. La pneumonie est la forme la plus grave produite face à ce genre d’agressions (réelles ou imaginaires). En tout cas, notre capacité à nous défendre s’effondre. Nous n’avons plus la force ou la capacité à le faire. Nous sommes en danger (ressenti ou réel) car « sans défenses » face à l’agresseur, d’autant plus qu’il n’est pas toujours identifié.

Publicités