Verrue

Une verrue est une petite tumeur bénigne de la peau, due à un virus. Elle se situe la plupart du temps sur les mains ou sur les pieds, c’est-à-dire aux extrémités. Cette particularité est loin d’être anodine car elle donne le niveau précis de ce qui « bloque ».

Les verrues sont en effet des fixations, des indurations de mémoires émotionnelles. Elles apparaissent souvent chez des enfants et des adolescents. Les verrues nous parlent de choses figées en nous, de contrariétés en rapport avec des interdits, des empêchements à faire (mains) ou à être (pieds). Elles signent la sensibilité de la personne et son incapacité à exprimer son ressenti. Il est intéressant de savoir que par exemple en homéopathie, c’est un principe « désensibilisant » qui s’appelle Thuya, qui permet de faire disparaître les verrues. Cela permet aussi de comprendre pourquoi les vieux trucs de « grands- mères » fonctionnent si bien.

Que se passe-t-il dans la vie de la personne ? Dans quel domaine se sent-elle non reconnue, ou empêchée ? Ne reçoit-elle pas les manifestations de reconnaissance qu’elle aimerait (pieds) ? Ne valorise-t-on pas suffisamment ce qu’elle fait (main) ? Le fait que les verrues apparaissent sur les extrémités, marque en effet qu’il s’agit d’une tension en rapport avec ce qui est socialement, familialement exprimé.