Nausées

Les nausées se situent juste avant le stade du vomissement. Ces envies de vomir, cet état dit nauséeux, inconfortable et souvent associé à une sorte de malaise général, est associable, en dehors bien entendu du cas de l’absorption d’un aliment indigeste, à un état de type spasmophile. En effet, les nausées et leurs effets secondaires sont produits dans l’organisme par le système nerveux autonome.

Nous sommes ici en présence d’une personne qui ne « digère pas » ce qu’elle vit. Sa situation personnelle, son environnement, personnel ou matériel, sont trop lourds à gérer, lui pèsent trop. Sans doute un peu perfectionniste, cette personne veut trop bien faire ou réaliser trop de choses en même temps. Sans doute y a-t-il des confusions en elle. Elle a tendance à tout mélanger sans être capable de faire vraiment la part des choses. Cette « saturation » intérieure, cette surcharge, produit un malaise de surcharge. Les nausées en sont la signature.

En dehors des explications « mécaniques », les nausées qui par exemple apparaissent lors d’une grossesse, expriment l’incertitude de la future mère face à sa capacité à assumer, gérer, son enfant. Cette incertitude n’est pas consciente la plupart du temps et n’a rien à voir avec le désir et le plaisir d’avoir cet enfant. Cette future mère, sans doute perfectionniste, a peur de ne pas être parfaite. Vous vous rendez compte? Quelle responsabilité ! Vais-je savoir, pouvoir, être capable de tout assumer en même temps ? L’état de mère et celui de femme, m’occuper de mon enfant et continuer à assumer mon travail, être disponible pour mon enfant et mon conjoint, etc. ?

Il est sans doute possible d’aider la personne en lui permettant de moins « se faire de bile », car ce sont principalement des anxieux de nature qui sont sujets à des nausées ou des états nauséeux.

 

 

Publicités