Les traumatismes des membres et du corps

Les traumatismes représentent le deuxième mode de communication. Il s’agit là d’un deuxième stade dans la gradation des messages. Ils représentent en effet un stade où l’individu, à travers son Non-Conscient, est en recherche de solution. Le traumatisme est donc une expression active, en ce sens qu’il représente une double tentative de la part de la personne qui le vit. Il est tout d’abord un nouveau message, plus criant que le précédent type, mais malgré tout encore un mode de communication ouvert. Le Maître ou Guide Intérieur frappe beaucoup plus fort au carreau et va même jusqu’à le briser pour faire suffisamment de bruit et obliger ainsi le Cocher à l’écouter. Ce stade peut encore permettre un changement direct de la situation concernée car il apparaît en cours de processus de densification ou de libération d’énergie. Il ne signifie donc pas encore que nous allons devoir passer par une reproduction de schéma, à condition que nous en « accusions réception ». Il est destiné à marquer un temps d’arrêt pour la personne, à l’obliger à stopper momentanément sa dynamique non adaptée pour comprendre et changer.

Mais le traumatisme est aussi une tentative active de stimulation ou de libération des énergies tensionnelles qui se sont emmagasinées du fait de la distorsion intérieure de la personne. C’est pour cette raison qu’il ne se produit jamais au hasard dans le corps. Le choc, la coupure, l’entorse, la fracture, etc. vont se produire à un point bien précis du corps physique, afin de stimuler les énergies qui circulent dans ce point ou d’évacuer le blocage d’énergies de ce point, parfois même les deux simultanément. Il nous fournit ainsi des informations d’une grande précision sur ce qui se passe en nous. Se tordre la cheville droite, se couper le pouce gauche, se déplacer la 3° cervicale ou se cogner à la tête, va signifier à chaque fois ce qui ne va pas, la latéralité donnant une finesse supplémentaire à cette compréhension. Une entorse au poignet a une signification globale, mais le fait qu’il s’agisse du droit ou du gauche va préciser encore plus cette signification.

Les traumatismes sont actifs car ils se manifestent dans le Yang, ils concernent généralement les parties du corps qui sont à l’extérieur, comme les membres, la tête, le buste. Ils agissent ainsi au niveau des énergies défensives qui circulent principalement en surface du corps. Il faut savoir que plus la tension est forte ou plus elle dure depuis longtemps sans avoir été « perçue », plus le traumatisme a des chances d’être important, voire violent. Il n’en demeure pas moins « positif », c’est-à- dire actif, même s’il conduit à l’accident mortel, dans ce sens qu’il représente une tentative, parfois extrême, d’action, d’évacuation, de changement des choses. Il est donc clair qu’il devra être compris et si possible géré ou anticipé dans cette compréhension. Nous risquons sinon de subir une tentative, parfois vitale, de solution, ou bien, en « passant à côté » du message, d’amener à devoir le revivre plus durement.

Publicités