Le petit doigt

Le petit doigt est le seul doigt où deux méridiens se côtoient. Ces deux méridiens sont ceux du Cœur (qui y finit) et de l’Intestin grêle (qui y débute). C’est le doigt de la finesse, de l’élaboré mais aussi celui de l’émotionnel et du superficiel, de l’apparence, voire de la prétention. C’est d’ailleurs ce petit doigt que l’on lève lorsque l’on souhaite par exemple boire le thé d’une façon mondaine et donner de l’élégance au geste. Les tensions ressenties sur ce doigt manifestent un besoin d’extérioriser, soit une tension d’ordre émotionnel, soit une tendance à la superficialité ou à la subjectivité. Elles signifient que nous sommes trop dans le rôle que nous jouons ou le paraître et insuffisamment dans le naturel, dans l’être. C’est enfin le doigt de l’émotionnel.

Publicités