La nuque

La nuque est la partie du corps qui se situe entre la tête et le reste du corps. C’est elle qui fait la jonction entre le cerveau et ses exécutants que sont les bras et les jambes. À partir du plexus cervical qui se situe à sa base, toutes les volontés et décisions d’action ou de relation vont être envoyées en direction de l’organe ou du membre le plus adapté à leur réalisation. La nuque est donc un lieu où les désirs ou les volontés n’ont pas encore émergé, n’ont pas commencé à apparaître et n’ont pas enclenché de début de geste physique. Ils n’ont pas encore été en rapport avec l’extérieur. La nuque représente de ce fait le point de passage du conceptuel (cerveau, idées, concepts, désirs, volontés, vouloir, etc.) vers le réel (action, réalisation, relation, expression, etc.).

Les tensions, souffrances ou blocage de la nuque expriment notre difficulté ou notre incapacité à faire passer dans le réel des envies, des idées, des concepts, des volontés, etc. Cependant, à la différence de la tension des épaules qui a sensiblement la même signification, nous en sommes, avec la nuque, au stade où les idées ne sont pas arrivées « à la porte » du passage à l’acte. Cela signifie que nous ne pouvons pas faire passer les choses dans le réel, parce que nous pensons ne pas en être capables. L’incapacité est de notre fait, alors que pour le blocage dans les épaules, elle est censée venir des autres, du monde extérieur. L’irradiation vers l’une des épaules qui peut exister parallèlement nous donnera l’indication supplémentaire de la symbolique Yin ou Yang, dont l’image, la représentation intérieure nous donne à penser que nous ne sommes pas capables.

Le cas le plus classique et le plus simple auquel je pense ici est celui du torticolis. Cette tension de la nuque a un effet physique direct qui nous empêche, parfois très douloureusement de tourner la tête vers la droite ou vers la gauche. Or quelle est la signification universelle du geste de tourner la tête vers la droite et vers la gauche ? Dans pratiquement toutes les cultures du monde, ce mouvement veut dire « non ». C’est le signe du désaccord, du refus, de la non-acceptation de ce qui se passe ou de ce que l’autre dit ou fait. Le torticolis nous empêche de faire ce geste. Il signifie notre incapacité à dire « non » à quelqu’un ou à une situation. Nous pensons ne pas avoir le droit, la possibilité ou la capacité de le faire.

Publicités