Les orteils

Les orteils sont les doigts des pieds et ils représentent les terminaisons « fines » de ces points d’appui. Ils sont les « détails », les « finitions » de ceux-ci et par conséquent les terminaisons de nos positions, les détails de nos croyances ou les ponctuations de nos attitudes relationnelles. Chaque orteil représente à son tour un détail particulier, un mode ou une phase spécifique que l’on décode grâce au méridien énergétique qui se termine ou qui débute dans l’orteil concerné. En tant qu’élément périphérique et de finition de la relation, il permet facilement à l’individu de se servir de lui comme moyen de « feed-back », de « retour sur action ». Grâce à chacun de ses orteils et aux points énergétiques qui sont à leur extrémité, l’individu peut stimuler ou évacuer inconsciemment mais efficacement les éventuelles tensions qui s’y trouvent. Les orteils sont de ce fait, comme les doigts des mains, à la fois les lieux et les moyens privilégiés de multiples petits « actes manqués » quotidiens qui nous semblent hasardeux et sans signification. Mais ce n’est en fait jamais par hasard que nous nous brûlons, écrasons ou tordons tel ou tel orteil. Il s’agit à chaque fois d’un processus « léger », mais net d’une recherche d’expression ou/et d’évacuation d’une tension relationnelle. Ce processus peut exister car le point énergétique qui est à l’extrémité de chacun des orteils s’appelle le « point-source » ou « point du printemps ». C’est le point de la renaissance potentielle de l’énergie, grâce à laquelle une nouvelle dynamique peut apparaître ou par laquelle l’ancienne peut se « ressourcer » et changer de polarité.

Si la tension se manifeste dans un orteil du pied droit, elle est en relation avec la symbolique Yin (maternelle) et si elle manifeste dans un orteil du pied gauche, avec la symbolique Yang (paternelle).

Publicités