Endométriose

L’endométriose est la présence et le développement anormal de la muqueuse utérine, que l’on retrouve dans des parties du corps où celle-ci ne devrait pas être. Ce développement est problématique car ce tissu est capable de se transformer comme l’endomètre lui-même, et par conséquent de générer des saignements, voire des hémorragies, au moment des règles.

Nous sommes là pleinement dans une symbolique de relation émotionnelle difficile et déplacée à la mère. En effet, l’utérus est ce foyer profond dans lequel la mère porte l’enfant. Ce lieu de la mère est celui qui a la particularité de « saigner » tous les vingt- huit jours, selon ce cycle lunaire qui est aussi celui des émotions et du féminin. Cette relation difficile fait que la femme a tendance à se durcir, physiquement parlant, à avoir une attitude masculine dans la vie. Le rapport de force, un côté bourru et une tendance à foncer et à la suractivité viennent compléter le tableau.

Les personnes souffrant d’endométriose sont, par conséquent, souvent des femmes ayant, ou ayant eu des relations difficiles, douloureuses, voire violentes, avec leur mère. Cependant, la contamination émotionnelle est telle qu’elle ne peut couper avec cette relation qui s’entretient par des crises et un vécu symbiotique. On perd alors sa vie et son énergie (saignements) dans une relation bourreau/victime, destructrice et qui entretient une confusion émotionnelle qui se marque dans le corps par la « confusion » du tissu de l’endomètre. Celui-ci, comme l’image de la mère, envahit des parties de l’être dans lesquelles il n’a rien à faire. Peut-être la femme concernée devrait-elle « laisser » sa mère à sa place et ne pas lui laisser envahir sa vie, la coloniser, la mettant ainsi en péril.

Publicités