Aménorrhée

L’aménorrhée est l’absence de règles. Elle se produit de façon naturelle lors d’une grossesse ou après la ménopause. Elle a existé aussi dans l’enfance jusqu’à la puberté, moment où la petite fille devient « femme » et « mère potentielle ». Nous sommes là au cœur du sujet. Les règles sont en effet le signe de la féminité dans son acception « maternelle ». Elles sont le signe marquant du cycle menstruel qui se renouvelle tous les vingt-huit jours et qui a pour but de perpétuer la fertilité féminine.

L’aménorrhée parle par conséquent de la perte de la « fertilité » féminine. Que se passe-t-il dans la vie de la femme concernée ? La fertilité féminine a une forte image sociale inconsciente « d’utilité » (voir « ménopause »). Elle est aussi le signe de notre capacité à (pro) créer, à engendrer. Sommes-nous dans une phase de doute par rapport à cette capacité ? Avons-nous été empêchés de le faire ? De nombreuses aménorrhées se produisent après un deuil ou une séparation difficile avec un conjoint. Il peut aussi s’agir d’un refus de la dépendance et de la contrainte que les cycles supposent et imposent. La conquête cachée d’une liberté totale peut représenter le sens caché d’une aménorrhée.