Infarctus

L’angine de poitrine ou angor, est une douleur forte, voire violente, qui signe une oxygénation insuffisante du muscle cardiaque. Cette insuffisance est souvent due à une insuffisance coronarienne. Cette dernière insuffisance peut elle-même produire un infarctus du myocarde, c’est-à-dire la mort d’une partie du muscle cardiaque, par étouffement, par défaut d’irrigation.

Le message est clair ! C’est la vie qui est en cause et sa capacité à circuler en nous. Cette capacité est remise en cause par manque d’irrigation, de nourriture vitale, du muscle cardiaque. Cela signe que la personne concernée doit sans doute « oublier » de se donner de quoi « vivre ». Il s’agit certainement d’une personne très articulée autour des notions de devoir ou d’efficacité. Toute son énergie et son temps doivent être tournés vers ce qui est important, à savoir le sens des responsabilités ou des affaires. Elle en oublie progressivement de se laisser vivre, de se donner du temps et de l’attention pour nourrir sa vie, avec des espaces ou des projets de plaisir, de bonheur, de simplicité.

Le coup de semonce de l‘angine de poitrine est clair. Il est temps d’arrêter avant que cela n’aille plus loin, et en plus ça fait mal. Lorsque l’infarctus est arrivé, il est un peu tard. C’est le moment de changer radicalement de rapport à la vie et relâcher un peu, car maintenant la question est devenue vitale.