Leucémie

La leucémie est connue sous le nom commun de « cancer du sang ». Cette maladie, caractérisée par une prolifération des globules blancs, a une origine inconnue pour la médecine moderne. Cette prolifération des globules blancs débute toujours dans leurs zones de production, c’est-à-dire la moelle osseuse ou les organes lymphoïdes.

Bien que touchant fréquemment les enfants, cette maladie affecte aussi parfois des adultes. Elle peut être lente ou bien fulgurante et emporter la personne en quelques jours. Les traitements modernes arrivent à juguler la maladie dans de nombreux cas.

La leucémie nous parle de notre difficulté à laisser la vie circuler en nous, ou plutôt qu’un pan de nous-mêmes a décidé d’empêcher, d’interdire ou de « tuer » la vie. Il faut se rappeler en effet que les globules blancs ont un rôle de défense. Leur action dans le système immunitaire est majeure car ils sont capables de se rendre dans la plupart des tissus du corps pour le défendre contre les agressions. Mais dans le cas de la leucémie, leur prolifération et leur passage dans le sang, crée un déséquilibre « agressif » qui appauvrit le sang en globules rouges. Or, ceux-ci sont les porteurs et les apporteurs de vie (oxygène) en nous !

Comme tous les cancers, la leucémie est et résulte d’un désordre intérieur. Une cause qui reste à identifier dans la vie de la personne, l’a frappée avec une force extrême et a produit ce désordre au niveau le plus profond puisqu’il s’agit de la moelle osseuse, et le plus subtil puisqu’il s’agit du système lymphoïde. Ce sont, par conséquent, les structures mêmes du rapport à la vie qui ont été touchées. De plus, comme nous sommes au niveau du sang, ce qui a été déstructuré concerne la joie de vivre, le droit à cette joie ou au plaisir de vivre. Cette déstructuration enfin, se produit à cause d’un développement excessif des défenses.

 

Publicités