Affection des yeux

Astigmatisme > Cataracte > Myopie > Presbytie > Strabisme

Les yeux sont les organes de la vue, de la vision. Grâce à eux nous pouvons voir le monde extérieur, en couleur (qui est la représentation du sentiment) et en relief (qui est la représentation de la structure) du fait de la présence de deux yeux. L’œil droit qui représente la structure de l’individu (Yin) donne la vision « horizontale » et l’œil gauche qui représente la personnalité de l’individu, donne la vision « verticale ». Les yeux sont associés à l’énergie du Principe du Bois et représentent de ce fait le niveau de perception le plus en relation avec les sentiments et « l’être ». Ceci nous permet de comprendre plus aisément pourquoi de nombreuses myopies apparaissent à l’adolescence qui rappelons-nous (voir aussi « scoliose ») est la période de la vie où l’enfant étalonne ses repères affectifs face au monde extérieur, en dehors de la structure’ familiale.

Chaque forme de manifestation oculaire va apporter une précision particulière, selon qu’elle est fonctionnelle (myopie, etc.) ou pathologique (infection oculaire, glaucome, etc.).

La myopie qui est une difficulté à voir loin représente la peur inconsciente de l’avenir qui nous semble trouble, c’est-à-dire mal défini, flou.

La cataracte qui se caractérise par un assombrissement, voire une disparition totale de la vue, exprime notre peur du présent ou de l’avenir qui nous paraissent sombres.

La presbytie qui se manifeste par une difficulté à voir les objets proches représente notre crainte de voir ce qui est présent ou dans un très proche avenir. Cette « maladie » qui touche principalement les personnes âgées est étonnamment similaire à la mémoire qui suit le même processus chez elles puisqu’elles se souviennent de moins en moins des choses récentes et se rappellent au contraire de plus en plus clairement des choses lointaines. Elle est à associer notamment avec l’approche de la mort qui représente une échéance que l’on peut ne pas avoir « envie de voir ».

L’astigmatisme se caractérise par le fait que nous ne voyons pas les objets exactement comme ils sont mais « déformés ». Cela symbolise notre difficulté à voir les choses (ou nous-mêmes) telles quelles sont dans notre vie.

Le strabisme est un défaut de convergence des yeux. La personne se trouve dans l’incapacité de fixer le même objet avec les deux yeux. En fait, la personne atteinte de strabisme est un « borgne fonctionnel », c’est-à-dire quelqu’un qui ne regarde qu’avec un seul œil. Nous sommes là en présence d’une personne qui a « choisi » de ne regarder la vie que d’un côté. Ce choix est difficile car il marginalise et ne rend pas le quotidien confortable. Selon le côté dominant, nous pourrons préciser si le choix de regard est plutôt « maternel » et structurel (œil droit) ou « paternel » et d’autonomie (œil gauche).

Conjonctivite / Glaucome / Infection oculaire

Les maux des yeux signifient que nous avons de la difficulté à voir quelque chose dans notre vie et en particulier quelque chose qui nous touche au niveau affectif. Qu’est-ce que je ne veux pas voir ? Qu’est-ce qui remet mon être en cause ou l’idée de la place que je me fais de celui-ci ? Il est fréquent que ce questionnement soit associé à un ressenti d’injustice. S’il s’agit de l’œil droit, la tension est en relation avec la symbolique Yin (de la mère) et s’il s’agit de l’œil gauche, ce que l’on refuse de voir est en relation avec la symbolique Yang (du père).

Publicités